« Splash Dance »

Où les corps laissent s’exprimer le temps d’un set les aspirations d’une jeunesse hors de tous systèmes libre de son corps et l’âme au soleil. Un cris lancé vers le ciel et ceux qui derrière leurs écrans de télévisions rêvent à une existence meilleure sur fond de musique et d’azur méditerranéen.

Et Thanatos fils de Nyx dont il doit plus que la naissance l’existence de maître danseur, rappelle à nos cygnes piz buinés qu’ils ne sont rien d’autres que des corps dont l’âme fondue au soleil ne doivent leur salut qu’à son verdict. 

La morale du divertissement télévisé contemporain est simple. Il n’en restera plus qu’un mes frères, priez pour que ce soit vous, ou pas! Plouf!

 

Laisser un commentaire