Rastafaraïs

Elle les trouvait beaux
Ces rastafaraïs
Avec leurs grands chapeaux
Dessous cheveux bataille

Elle disait :  » Hello ! « 
Et leur filait sa maille
Parce qu’ils étaient beaux
Enfants sans travail

Tous poètes et musiciens
Ils chantaient si bien
Et l’avait dans la peau

Le rythme, nom d’un chien
Pas cette vieille catin
Qui les aimait trop

Thierry François

 A l’instar de Thierry François, rendons hommage aux rastafaraïs. Rasta tu es libre, tu vies d’aire pure et d’océan, dans tes villages du François, de Kingston ou d’Adis Abeba. Tu as choisi la vie au jour le jour et la contemplation de la beauté de la nature. Hourra à toi homme Rasta, ta vie est un message de liberté et de paix, tout ton corps chante la vie mais alors qu’est ce que tu branles à la Porte de Pantin un cailloux de crack dans la poche et une veste mac’do dégueulasse sur le dos!

Laisser un commentaire